Mes règles zéro déchet

Hello les amies (en l’occurrence, je ne pense pas que ce post intéressera la gente masculine haha!), cela fait un moment que je n’ai plus rien posté, et pour cause j’ai des maux de tête assez terribles depuis 2 semaines… Du coup pas évident de se concentrer ou de rester sur le pc 😉

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler un peu des protections menstruelles.  Je trouvais ça intéressant, vu que la nature ne nous laisse pas vraiment le choix 😉  Les protections que l’on utilise la plupart du temps sont très loin d’être écologiques : comptez le nombre de tampons/serviettes utilisés pendant vos règles et étalez ça sur 40 ans, vous vous rendrez vite compte que la quantité de déchets est juste ENORME!  Et en plus de ça, au vu de tous les produits cracra qui entrent dans leur composition, qui sait quel impact cela peut avoir sur notre santé… Bref, il est temps de changer!

La cup

Premier très gros changement pour moi : utiliser une cup!  Etant interdite de tampons par la gygy, je dois dire que ça m’arrangeait bien de trouver une alternative 😉

La cup c’est donc un petit récipient souple que l’on plie et que l’on insère dans le vagin.  En général elle se place toute seule, pas besoin de chipoter!  La cup fait ventouse avec les parois, ce qui permet d’éviter les fuites 🙂  Selon le fabricant, on peut la laisser en place pendant 10 à 12h maximum, mais je pense que c’est mieux de la vider une fois entre temps.  J’étais hyper dubitative au départ et honnêtement je ne reviendrais pas en arrière : aucune fuite, aucune odeur, on ne sent absolument rien, bref c’est top!  Et en plus de ça elle a une durée de vie de 5 à 10 ans… 😉

Si cela peut en rassurer certaines, cela ne demande pas une technique de fou ni « d’aimer trifouiller à l’intérieur » (comme j’ai pu le lire parfois hahaha) : On la plie en deux, on l’insère en laissant dépasser la petite tige et elle se déplie toute seule.  Il faut juste vérifier si elle est bien placée en tirant légèrement sur la tige : Si la cup « colle » c’est bon, si elle sort facilement c’est qu’elle était mal placée. Pour la retirer, c’est super facile aussi : on insère un doigt entre la paroi du vagin et la cup et on appuie dessus pour forme un appel d’air.  Il suffit ensuite de la retirer en la pinçant entre ses doigts ou en tirant sur la petite tige.  Une fois qu’on a pris la main ça prend 30 secondes 😉  (Si la cup remonte trop haut et qu’il est impossible d’attraper la tige ou de glisser un doigt le long de la paroi, il suffit de pousser comme pour faire pipi et elle descend toute seule ;)).

Pour l’utiliser dans des conditions d’hygiène optimales, il faut tout de même respecter certains points :

  • Stériliser la cup avant et après chaque cycle (je fais bouillir la mienne 10 minutes et je rajoute un peu de vinaigre dans l’eau car elle est très calcaire).
  • Se laver les mains avant et après chaque manipulation.
  • La vider toutes les 6 à 8h (10 à 12h grand max si pas d’autre choix) et la rincer à l’eau froide (pas chaude sinon le sang va lui donner une jolie couleur jaunâtre!).  Bien la sécher avant de la réinsérer.
Ma cup : Lamazuna – 26,30€

Les protections lavables

Alors là… Je dois vous avouer que je ne sais pas si j’aurais osé sauter le pas si Tamari, la créatrice de la marque Tiktaks, ne m’avait pas proposé d’essayer!  Je redoutais un peu la chose, mais au final je suis conquise 🙂

Tamari a eu la gentillesse de m’envoyer l’échantillon que vous voyez sur l’image ci-dessus, composé de : une serviette pour flux normal, 2 protège-slips normaux et un protège-slip pour string.  Super simples à utiliser, ils se positionnent dans votre sous-vêtement et se fixent à l’aide d’une pression 🙂

Je pensais que ce serait un peu épais et qu’on les sentirait et bien non pas du tout!  Aussi discrets que la version jetable, et nettement plus confortables.  Niveau étanchéité pour l’instant pas de problème, mais j’ai un petit flux 😉  Il existe bien sûr des modèles pour flux plus importants, et différentes longueurs (notamment pour la nuit).

Je les trouve tellement agréables à utiliser!  En plus les motifs sont hyper mignons et pétillants, ce qui n’est pas du luxe pendant cette période où on a un peu tendance à tirer la tronche quand même 😉

Pour être totalement à l’aise et en avoir assez pour tout le cycle, je pense qu’il en faut au moins une dizaine, histoire d’avoir le temps de les laver.  Pour ma part, je les lave d’abord à la main à l’eau froide avec un savon naturel et ensuite je les passe en machine.  Et elles sont comme neuves 😉

Je les utilise en alternance avec ma cup, et c’est un duo qui fonctionne super bien!

Mes serviettes : Tiktaks cloth pads – entre 5€ et 8,50€ pièce

 

2 Comments

  1. Jessica Btl

    29 août 2017 at 13 h 10 min

    J’ai testé la Cup mais j’ai encore du mal à m’y faire… J’arrive à la rentrer, mais elle ne s’ouvre pas 😅 faut un coup de main que je n’ai pas encore trouvé mais ça va venir! Et je suis sûre que c’est la meilleure alternative !
    Et j’adore ces serviettes elles sont trop mignonnes 💗

    1. Into the Green

      29 août 2017 at 14 h 57 min

      Oh c’est bizarre ça! Peut-être que tu ne la mets pas assez loin et que du coup elle est bloquée par l’os? Je ne sais pas xD Hahaha moi aussi, celle avec les licornes m’a trop fait craquer! :p

Leave a Reply